ebranlement

é·bran·le·ment

(ā-brahn-la-mon'),
Twisting a polyp on its stalk to cause atrophy.
[Fr.]
References in periodicals archive ?
Il est bien vrai que cette decision audacieuse avait, tout de meme, declenche un veritable ebranlement tant au niveau des decideurs que des citoyens.
Les goulags et camps d'extermination ont montre la limite d'une civilisation, ebranlant tous ses fondements jusqu'au plan religieux, ebranlement cristallise autour de la question de l'existence d'un Dieu apres Auschwitz.
Cet ebranlement qui fait que l'apparition, eclipsant les arguments, emporte irresistiblement l'adhesion, cest l'histoire de Vertumne et Pomone; cest aussi, au livre XIII des Metamorphoses, celle de l'affrontement entre Ulysse et Ajax pour les armes d'Achille (32), ou le premier lemporte parce qu'il ouvre son discours en faisant surgir dans les esprits l'image d'Achille et le clot en attirant les regards sur la statue de Minerve (33); cest, plus largement, celle de nombreux personnages du poeme, dont le destin bascule par la seule force d'une apparition qui absorbe d'un coup tous les mots: spectacle de la divinite nue, revelation de la nature du plaisir sexuel ou reflet captivant dans une source.
Bersani draws here on Laplanche's theory of sexual excitement as an effect of ebranlement, of perturbation or shattering.
Ces prises de conscience ont permis le developpement des paradigmes de methodes d'etudes de cas: (1) un ebranlement de la fondation de l'hypothese de l'existence et de la stabilite de la realite objective; (2) la connaissance en etat de fragmentation; (3) la realite comme construction; (4) la theorie comme ensemble questionnable et critiquable; (5) des hermeneutiques ontologiques (au sens de Heidegger), et (6) le neopragmatisme.
Il en resulte un ebranlement, un froissement incroyable pour l'ame: car lorsque, exalte par la pensee, l'esprit s'elance dans les plus hautes regions, soudain l'expression, au lieu de le soutenir, le laisse tomber du ciel enterre, et le precipite du sein de Dieu dans le limon de cet univers.
Une manifestation de cette sorte n'est au demeurant pas seulement ou essentiellement un apparaitre, mais bien plutot un ebranlement, un branchement dont l'electricite peut fournir le modele.
2003), 'La politique sociale differenciee et territorialisee: activation ou ebranlement du social?
Le travail de Jean-Claude Perrot sur Caen participe de facon plus radicale a cet ebranlement de D'approche historienne.
En este "usage subversif des didascalies," senala Gallepe (247), "s'effectue un ebranlement poetique visant a abolir la distinction entre texte theatral et autre texte narratif, roman par exemple.
Bersani asserts that it is ebranlement or "self-shattering" that is intrinsic to the homo-ness in homosexuality.