ebranlement

é·bran·le·ment

(ā-brahn-la-mon'),
Twisting a polyp on its stalk to cause atrophy.
[Fr.]
Farlex Partner Medical Dictionary © Farlex 2012
References in periodicals archive ?
Le secteur du tourisme a Agadir necessite un veritable ebranlement dans ses ramifications en defection.
Les goulags et camps d'extermination ont montre la limite d'une civilisation, ebranlant tous ses fondements jusqu'au plan religieux, ebranlement cristallise autour de la question de l'existence d'un Dieu apres Auschwitz.
Durkheim donna plusieurs exemples d'evenements tires de periodes historiques de crise ou de << grand ebranlement collectif >>, pendant lesquelles les interactions sont plus frequentes et plus actives, sans oublier les croisades, Jeanne d'Arc (qui entendait des voix), la Revolution francaise (pendant laquelle le bourgeois se transforma en heros ou en bourreau) (FEVR: 301).
Bersani draws here on Laplanche's theory of sexual excitement as an effect of ebranlement, of perturbation or shattering.
Une manifestation de cette sorte n'est au demeurant pas seulement ou essentiellement un apparaitre, mais bien plutot un ebranlement, un branchement dont l'electricite peut fournir le modele.