manifest

(redirected from manifester)
Also found in: Dictionary, Thesaurus, Legal, Encyclopedia.

manifest

adjective Referring to that which is obvious to an observer.

manifest

1.. To reveal in an obvious manner.
2.. Clearly apparent to the senses, esp. to the sight.
References in periodicals archive ?
Le vice-president de leur parti, Liberte et Justice, Essam Al- Eryane a annonce que les marrees humaines vont descendre ce vendredi pour manifester contre ce qu'il a appele coup d'Etat.
Il a souligne que le Maroc figure parmi les rares pays arabes qui respectent le droit de manifester et la liberte d'expression, relevant que la nouvelle Constitution a aussi consacre une place importante aux medias.
Mais manifester uniquement a-t-il ajoute, ne suffit pas.
Et c'est ce qui a pousse les habitues du [beaucoup moins que] biberon[beaucoup plus grand que] a manifester leur mecontentement d'une facon malhonnete.
Il recommande aux protestataires de manifester pacifiquement et de ne pas empecher la marche normale des services publics, soulignant que la loi sera appliquee aux contrevenantx.
Pour ce 25 avril, jour ferie commemorant la restitution du Sinai par IsraE1/2l en 1982, plusieurs mouvements laics et de gauche avaient appele a manifester contre la politique repressive du gouvernement, prenant pretexte de la retrocession controversee il y a deux semaines de deux iles de la mer Rouge, Tiran et Sanafir, a l'Arabie saoudite.
Dans des declarations a l'agence locale MENA hier jeudi, il a indique que le droit de manifester pacifiquement est garanti.
Bien que le droit de manifester soit garanti par la Constitution tunisienne, la loi doit toutefois etre respectee, a-t-il lance.
Rami Hamdallah a exprime [beaucoup moins que] la satisfaction [beaucoup plus grand que] de son pays pour l'amitie que n'a cesse de manifester l'Algerie a l'endroit de l'autorite palestinienne.
Espoir, pour les foules frustrees qui ont l'intention de manifester.
Le Conseil de l'Ordre des avocats exprime, dans un communique publie mercredi, sa vive inquietude face a " la nette regression " des libertes, notamment "l a liberte d'expression " et celle de " manifester pacifiquement ".
Ils accusent l'ancien chef de l'Etat (2003-2010) d'avoir porte atteinte a l'ordre public en demandant a la population de descendre dans les rues pour manifester contre la persecution judiciaire dont il se dit l'objet.